Alger en 1920...

par Marguerite  -  20 Octobre 2007, 09:01  -  #ALGER

  copertina.jpg


"La population d’Alger, y compris Mustapha, dépasse 205.000 habitants et, avec le faubourg de Saint Eugène, 205.000 habitants, on y compte environ 45.000 indigènes musulmans et 15.000 israélites naturalisés; les étrangers, en grande majorité Espagnols et Italiens, sont très nombreux (plus de 30.000). L’agglomération algéroise a plus que triplé en moins d’un demi siècle ; elle comptait 40.000 hab. seulement en 1830, 63.000 en 1876, 92.000 en 1886, 29.000 en 1896, 138.000 en 1901, 150.000 en 1906, 16.000 en 1911.
 
Alger s’est construite au hasard des besoins et des spéculations (! Ndr). Elle s’est d’abord étendue jusqu’aux limites fixées par l’enceinte bastionnée construite en 1845, non sans répandre ( sic) des constructions au-delà dans les faubourgs de Mustapha , de Bab el Oued et de Saint Eugène. Une nouvelle phase a commencé dans l’expansion de la ville lorsque cette enceinte a été démolie en 1900 dans les parties voisine de la mer.

enceintes.jpg  fort-l-empereur.jpg

 
Alger s’étende tout en longueur ; les constructions sont presque ininterrompues sur une étendue de plus de 16 Kms du Nord au Sud, de la pointe Pescade à Hussein Dey et même à Maison Carrée. Le centre de gravité de la ville se déplace peu à peu vers le Sud dans la direction de Mustapha, où se trouve, autour du Champs de manœuvre surtout un emplacement favorable au développement urbain.

champs-de-manoeuvres.JPG


 
Le touriste, pour bien s’orienter devra observer que la baie d’Alger s’étend à l’est de la ville et non au nord : Bal el Oued est donc au Nord d’Alger, El Biar à l’Ouest, Mustapha au Sud, la mer à l’Est.
 
littoral-2.jpg

Compris
?????
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

BIDUDULE 24/10/2007 06:47

Ah ! il fait meilleur ici que dehors !Encore une journée d'hiver : ouille !

Marguerite 24/10/2007 11:35

déja en 1920 il faisait bon....et en 2007 pareil..tu verras bientot les photos prises ce mois...bises

:0010:GABY 21/10/2007 14:13

tu fais comme moi, tu ressors les vieux docs comme ça tout le monde en profite. pour Fouzol: pour nous nées en Algérie il n'y avait pas d'esprit colonial..il n'y avait que notre enfance dans un département français, la vérité avant tout...

Dany 21/10/2007 06:43

Content de te savoir de retour , évidemment voir un postérieur de femme sur un site "Dany et ses passions ", cela te choque. mais avoue que cette danse sénégalaise est intéressante, je ne pense pas que des europénnes ( même des chinoises ;=)) sache la faire , bisous

Marguerite 23/10/2007 10:09

Tout s'apprend mon cher cousin!!! meme ça!!!

Levy Georges 20/10/2007 18:10

Sue cette belle carte,on remarque les noms des Phares du Cap Caxine et celui de Matifou.Mais l'algerois qui avait vu sur la mer,était balayé surtout par les 3 éclats blancs,toutes les 15 secondes du Cap Matifou,et par celui de la Passe Nord,blancs aussi mais de toutes les 3 secondes.! Souvenirs visuels ineffacables de la rade d'Alger.Comme je viens de le lire ,Eluard a écrit ,(et on pourrait l'appliquer a nos phares):"Je ne m’endormirai que si d’autres veillent".

Fouzol 07/10/2007 23:51

Interessant cette article, mais à le lire entre les ligne, on voit que c'est vraiment l'esprit de "1920" (colonial) car à croire ce livre, Alger n'existait pas avant 1830.Bisous.Fouzol.