Olivier Todd “Camus, une vie”

par Marguerite  -  6 Janvier 2007, 17:49  -  #Lectures



Olivier Todd “Camus, une vie”, Editions Gallimard et Olivier Todd, 1996

 

CAMUS ET LA GUERRE D’ALGERIE

 

L’Algérie n’est pas la France, elle n’est même pas l’Algérie, elle est cette terre ignorée, perdue au loin, avec ses indigènes incompréhensibles, ses soldats gênants et ses Français exotiques dans un brouillard de sang. Elle est l’absente dont le souvenir et l’abandon serrent le cœur de quelques-uns, et dont les autres veulent bien parler, mais à condition qu’elle se taise » (« l’Absente », éditorial de l’Express, 21 octobre 1955)

 

Entretien avec Jean Daniel

Aujourd’hui dit Camus, on nous parle de « nation algérienne » et cela m’exaspère…L’Algérie est un territoire habité par deux peuples, je dis bien deux peuples, l’un est musulman, l’autre ne l’est pas. Les deux peuples d’Algérie ont un droit égal à la justice, un droit égal à conserver leur patrie.

 

Il n’y a pas lieu de se résigner ou de croire à une histoire qui serait juste. C’est le combat pour la justice qui importe. Dans cette perspective, la répression française n’a aucune justification et la violence des méthodes du Front de libération n’en a pas davantage.

 

La trêve pour les  civils

L’utopie de Camus . Un appel à toutes les forces présentes pour épargner les civils

 

« Je prendrai la parole en même temps que les représentants des autres tendances ou autres confessions. Je ne suis pas le prophète de ce royaume en ruine »

 

Camus se rend à Alger en janvier 1956. Il loge au Saint Georges. La préparation de son « meeting » est difficile car entravée par les autorités d’Alger et les manifestations hostiles à son égard.

Il écrit pourtant à ses amis (Carnets III) « Cette angoisse que je traînais à Paris et qui concernait l’Algérie m’a quitté. Ici du moins on est dans la lutte, dure pour nous qui avons ici l’opinion publique contre nous. Mais c’est dans la lutte que finalement j’ai toujours trouvé ma paix.. le risque justifie la pensée. Et puis tout vaut mieux que cette France de la démission et de la méchanceté, ce marais où j’étouffe. Oui je me suis levé heureux, pour la première fois depuis des mois. Et j’ai retrouvé l’étoile »  

 Ce fut un échec. « L’appel de Camus débouche sur une impasse, un piège, une accumulation de malentendus, inconscients ou souhaités »…les clans vont s’homogénéiser et se combattre de plus en plus violemment et cruellement.

 
Edmond Brua écrit dans le Journal d’Alger «  En dehors de toute position politique, Albert Camus a lancé hier un pathétique appel pour la protection des civils innocents.On veut croire que si les manifestants qui,massés sur la place du Gouvernement , poussaient des cris hostiles pendant qu’Albert Camus parlait  au Cercle du Progrès , devant une salle archicomble, avaient pu entendre ses paroles, ils auraient eu honte de leurs cris et auraient, avec l’assistance, longuement acclamé le grand écrivain, leur concitoyen »

 

« Camus et ses amis paraissent coincés entre l’histoire et la morale, la répression et le terrorisme, et victime du principe commun aux extrémistes «  Qui n’est pas avec nous est contre nous ».

Dominique 04/01/2010 12:34


Oui Jacqueline je viens de lire votre article que je n'avais pas vu dans votre blog dont je vous reparlerai car je n'y ai trouvé nulle part d'indication parlant de vous...mon blog est récent
déclanché par besoin d'écrire sur Camus et aussi sur l'Algérie. Je n'ai donc fait que 4 articles ayant peu de temps pour l'instant. C'est justement la biographie de Todd que ma mère m'a donné qui a
été le détonateur ! bien qu'ayant lu quelques oeuvres je ne connaissais pas Camus. Pour moi c'était Noces et l'Eté dont on se regorge à tout moment, le pays qu'on ne voit plus. Camus provoque
beaucoup de choses en moi et j'ai été en colère contre lui aussi, autant que lui a pu détester ce qu'il était parfois...Aussi j'ai décidé de lire les 4 tomes des oeuvres complètes parce qu'il
touche mon coeur et que je veux tout comprendre. Parce qu'il y a l'oeuvre et l'homme et comprendre l'homme avec indulgence est important. E.Roblès raconte dans Camus frère de soleil comme les gens
criaient Camus à mort en 1956 ! Beau livre pudique qui convenait à ma naïveté d'alors mais je l'ai adoré. Il faudra que je dise mes états d'âme dans un article aussi. Oui Camus c'est Belcourt où
vivait ma grand mère minorquine morte si jeune, qui dînait sur la plage des sablettes le soir avec son mari après son travail et ses deux filles bébé sans savoir que ce gamin plein de vie qui
buvait, insatiable, la mer et le soleil,  était son lointain parent autrefois dans l'île de Minorque. Camus a dit j'ai mal à l'Algérie...et je dis, souvent j'ai eu et j'ai mal à Camus
parce qu'il me manque, lui l'espagnol au nom français.
A bientôt
Dominique


JACQUELINE 05/01/2010 22:12


Quel bonheur que ce Net! Je suis si heureuse de rencontrer une compatriote qui partage mes passions!
Pour moi aussi cette biographie a été un détonateur! Le hasard fait parfois bien les chose. Je l'ai trouvé "en soldes" (et oui) à la Librairie française de Rome. Il faut dire que je faisais une
quete sur tout ce qui peut expliquer la guerre que nous avons subie; et l'homme Camus m'intèressait bien évidemment. La vie m'avait éloignée de mon passé et j'y ai replongé lorsque mon cadre de vie
personnelle a changé. Cela correspond bien sur à une tranche de notre existence où nous faisons le bilan!! Et notre "maturité" nous permet de gouter pleinement (enfin!) de la littérature!
J'ai bien reçu votre mail auquel je répondrai
Remercions notre "blogopote" Fabienne pour nous avoir permis cette rencontre
A très bientot


Mouneluna ou Julie Victoire 08/08/2009 10:07

L'algérie !!! vaste problème.cela valait-il la peine, tout ces morts pour en arriver là ? entre le FIS et une forme de dictature, ce pays ne cesse de panser ses plaies et ses habitants viennent vivre en france chaque fois qu'ils le peuvent.Et pourtant l'algérie comprend le sahara et son pétrole, a qui les dollars vont ils ??Moune

JACQUELINE 09/08/2009 18:30


je ne peux tout dire sur le blog....hélas...mais on s'attendrait à un plus de bien etre pour la population ...
Merci Monique


Marie 08/08/2009 09:20

bvel hommage à cet écrivain philosophe pacifiste et engagé!bonne journée et plein de bises

JACQUELINE 09/08/2009 18:13


ce n'est qu'une minuscule goutte d'eau dans un OCEAN de choses à dire...
Merci Marie! Bonne fin de journée!
:0010:


biker06 08/08/2009 08:52

Hello jacqueline Fiesta à la maison hier soir , fete du jasmin à Grasse aujourd'hui et balade demain en moto dans le Mercantour et le haut pays Nicois. Si si ca va tenir  jusqu'a Lundi  !!! hi hi hi  je vais pas me laisser abattre parceque c'est la retraite hein !! BISOUS @ + PAT

JACQUELINE 08/08/2009 16:57


OUI VAS Y...FONCE...C'EST BEAU LA RETRAITE!!!