Hautecoeur 4

par Marguerite  -  11 Février 2007, 22:41  -  #Lectures

Les ciboriums

 Les premières manifestations des chrétiens étaient de se réunir pour rompre le pain, écouter des lectures  sacrées, pour établir la communion des fidèles, l’ecclesiae . Le lieu de rénion était  une maison particulière et cela jusqu’au 3ème siècle. La notion du sacrifice n’est pas encore apparue. La table où se répétait la dernière cène n’avait pas encore de caractère sacré.

Ce n’est qu’au 4ème siècle que l’église devient la maison de Dieu , un sanctuaire.

Les chrétiens célèbrent  alors le culte des martyrs et l’endroit de leur sépulture devient sacrée, à l’image du tombeau du Christ à Jérusalem. La pierre tombale deviendra l’autel . C’est ainsi qu’à Rome les basiliques de Saint Pierre, Saint Paul, Saint Laurent seront bâties sur l’endroit où les Saint ss ont subi leur martyr. On portera également ,là où elles n’y sont pas , les reliques des saints, sur lesquelles seront  élevés les autels.

Comme dans l’antiquité les baldaquins recouvraient les représentations des dieux, l’église chrétienne pose sur l’autel du sacrifice un édicule. La signification honorifique du ciborium s’exprimera aussi sur les fonds baptismaux, les autres lieux de culte comme dans les croyances chtoniennes  lorsque le tholos recouvrait la tombe du héros. De cette fconstruction antique il prendra la forme, en miniature.

Quelques uns des plus beaux et plus antiques cyboriums


Sovana (Toscane) et San Leo (Marches)
Saint Ambroise (Milan)
Saint Jean in Latella (Rome)
Bolsena (Latium)
Lecco (Lombardie)
Bari (Pouilles)
Canino (Toscane)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

gaby 12/02/2007 19:16

Margot Active les trackbacks de tes articlesG